Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Nocturnal Breed

The Remasters

LabelPainkiller
styleBlack / Thrash Metal
formatAlbum
paysNorvège
sortieseptembre 2005
La note de
U-Zine
7.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Moi qui ai toujours aimé ce fructueux mélange entre Black et Thrash Metal (ah... Deströyer 666), me voilà avec Nocturnal Breed bel et bien servie. Je ne connaissais pas du tout le groupe, le nom me disait vaguement quelque chose mais sans plus et celui-ci m'avait laissée assez sceptique. Mais je peux vous assurer que je me suis réellement bien trompée. Il faut dire qu'à la première écoute de ce disque, la première chose que je me suis dite est "P'tin sa mère sa déchire le fion 666 yo sa race de pute" (au sens figuré, bien entendu). Alors voilà, commençons.
Petit point historique : Nocturnal Breed naît en été 1996 à Oslo (et oui, des norvégiens), sort plusieurs oeuvres sur différents labels et effectue plusieurs concerts, tournées, dont l'une en compagnie d'Emperor et de Bal-Sagoth. En 2005, cette année donc, le groupe sort The Remasters.
Son nom se trouve être bien révélateur puisqu'on a là 15 morceaux que Nocturnal Breed aurait extrait d'anciens albums qui sont : Black Cult, Aggressor, Triumph of the Blasphemer, No Retreat... No Surrender, et The Tools of the Trade.

Tout d'abord, on va dire que The Remasters propose de la musique d'alcooliques (cfr. : "Alcoholic Rites"), des riffs 100 % thrashy - évidemment, qui dit Black / Thrash... - et 100 % efficaces, des solos de guitare à foison et tous aussi bien, une batterie "véloce" qui se démarque plutôt bien du reste, une partie vocale déchaînée et une production qui varie selon les différents titres présents mais qui s'avère assez propre généralement, un rythme de folie et enfin des ambiances ultra-sombres. Exemple de "Alcoholic Rites", "Triumph of the Blasphemer".

On trouvera principalement, voir presque que de bons titres dont les meilleurs seraient la pochtrone "Alcoholic Rites", qui nous ouvre l'album avec des guitares, une batterie qui bourrinent et des cris démentiels, elle expose par ailleurs bien ce qu'on aura par la suite sur cet opus. Il y a aussi ma petite préférée, "Possessed" et ses putain de riffs absolument accrocheurs, "Evil Dead" (reprise de Death), "Triumph of the Blasphemer" pour de multiples raisons - entre autres l'ambiance et les guitares excellemment bien jouées - qui en font un titre avantageux, "No Retreat... No Surrender", "Fist of Fury", "Warthog" et ses guitares, toujours. Pour ce qui est des bons titres, j'en passe et j'en passe...
Je les trouve honnêtement presque tous accrocheurs, chacune d'elles ont un bonus, une chose qui fait que l'on aime.

Au final, The Remasters est un album satisfaisant, très efficace et qui donne la pêche mais il a quand même un gros point négatif, c'est qu'il n'a rien d'original. Mais l'un n'empêche pas l'autre, il reste très convainquant et de bonne qualité.

1. Alcoholic Rites
2. Possessed
3. Frantic Aggressor
4. Evil Dead
5. Triumph of the Blasphemer
6. Maggot Master
7. No Retreat... No Surrender
8. Fist of Fury
9. Warthog
10. Metal Thrashing Mad
11. Screaming for a Leather Bitch
12. Give 'em Hell
13. The Tools of the Trade
14. Motormouth
15. Judas Breed