Live reports Retour
lundi 11 mai 2015 - Sleap

GBH + Total Chaos + Woodwork

Secret Place - Montpellier

Sleap

Benjamin. Live reporter et chroniqueur occasionnel dans divers genres (principalement extrême).

Le mois de Mai est malheureusement assez faible en concerts me concernant (malgré le classique ''gros'' festival mensuel). Mais je comble ce soir ce manque en allant pour la première fois à un show Punk Hardcore à la Secret Place (salle pourtant réputée dans le sud de la France pour ce genre de musique). En effet, malgré les très nombreuses formations légendaires ayant à plusieurs reprises foulé le sol de notre salle bien aimée (Madball, Agnostic Front, Sick of it All, The Casualties, The Exploited, Discharge, et bien sur GBH...), je n'ai encore jamais eu l'occasion de voir l'une d'entre elles ici-bas (autre concert le même soir, manque d'argent, flemme... les raisons sont diverses). Mais le temps est enfin venu de me rattraper, surtout que GBH sont accompagnés ce soir de leurs collègues américains de Total Chaos, également assez réputés dans le genre.

 

Total Chaos

 

Je m'excuse auprès des éventuels fans de Woodwork mais les dernières minutes de set auxquelles j'ai assisté ne m'ont pas vraiment convaincu...

Les américains de Total Chaos (actuellement en tournée pour leur 25ème anniversaire) croisent donc la route de GBH ce soir pour notre plus grand plaisir. Avec un look ''mohawk'' des plus typiques (et les divers accessoires qui vont avec), le quatuor semble entretenir une imagerie assez old school, et leur musique ne va faire que le confirmer. Bien que le groupe se soit principalement développé au cours des années 90, leur musique n'est pas sans rappeler la vague Hardcore Punk du début des 80s, avec une feeling ''roots'' très appréciable. Assez éméchés, les californiens communiquent pas mal avec le petit public présent (surtout les quelques poivrots actifs dans la fosse) avec le sourire au lèvres durant tout le show. La discographie du groupe est assez bien représentée pour célébrer leurs 25 années d'activité, avec des morceaux de quasiment tous leurs albums (et notamment une doublette Unite to Fight / Complete Control qui met un bordel monstre dans la fosse).

Malgré le coté relativement old school de leur Hardcore Punk, Total Chaos se montrent un peu plus ''modernes'' sous certains aspects : de nombreux soli (très maitrisés pour la plupart), un son plus massif et des structures rythmiques dans l'ensemble plus travaillées (comme sur Horror Vision, aux frontières du Thrash Metal). Et après avoir joué en exclu le titre éponyme de son prochain album World of Insanity, le groupe nous gratifie d'une reprise aussi énorme qu'inattendue : Decapitated de Broken Bones, qui me rend complètement fou. Je l'affirme, Total Chaos m'a absolument convaincu en live. Une énergie folle, une joie qui fait plaisir à voir, et des morceaux d'une intensité décuplée en concert. Et malgré un public un peu moins actif que pour la tête d'affiche, nous sommes déjà tous transpirants à la sortie de la salle, un excellent préambule au carnage qui se prépare...

 

GBH

 

Les ayant raté lors de leur dernier passage en ces lieux (Wolf Throne 2013 oblige), je suis très heureux d'enfin voir GBH en salle, et qui plus est une salle carrément adaptée au Hardcore Punk ''UK82'' du groupe. En effet, la Secret Place est à la base une salle Punk et a toujours revendiqué son appartenance à ce milieu alternatif, en conservant une configuration ''underground'', un son ''crade'' et un esprit ''DIY'', donc parfaitement adapté au concert de ce soir ! De plus, l'affluence est assez importante en ce lundi, comme à la majorité des concerts Punk ici (et donc à l'opposé des concerts Metal), cela fait plaisir de voir enfin cette petite salle repeuplée.

Les anglais surprennent tout le monde en commençant leur set sans aucune balance ni test de son, provoquant donc un rush massif de tout le public à l'intérieur de la salle, magnifique ! Et le son est, comme pour le groupe précédent, très bon. Quand il s'agit de Punk, l'acoustique bien ''roots'' de la Secret Place convient parfaitement, c'est le moins que l'on puisse dire. Après une ouverture sur un titre de leur dernier album, le groupe entame les choses sérieuses avec l'intégralité de la compilation No Survivors... jouée quasiment dans l'ordre. Et, malgré le sol de la fosse tapissé de bière par les guignols du début de soirée, le pit se forme dès les premières notes de Race against Time et ne cessera pas de tout le concert. Quelle joie de voir un tel groupe dans les meilleures conditions possibles ! Tous les classiques de la compil de 1982 sont toujours aussi intense (Knife Edge, Lycanthropy, Necrophilia, Freak... Argh !), même après plus de 35 ans de carrière, le groupe est toujours aussi en forme. GBH a en effet le mérite de ne pas avoir changé de line-up depuis sa création (à part le batteur, qui est quand même là depuis plus de 20 ans, donc faites comme si) et les 4 membres ont toujours la pêche. Col Abrahall se déplace pas mal sur la minuscule scène de la Secret Place et fait même plusieurs sauts lors des lancements de morceaux, impressionnant. Presque autant que le charisme du couple basse / guitare... Jock Blyth et Ross Lomas ont tellement la classe ! Les tubes comme Give me Fire ou Sick Boy (version de '82) font toujours un carnage dans le public, mais la classique doublette City Baby attacked by Rats / City Baby's Revenge est comme d'habitude le point culminant du show. Je déplore toujours un nombre important de mongols avec leur bière pleine dans le pit, ainsi que beaucoup d'autres poivrots gueulant de la merde en montant sur scène (dont un qui sera désigné par le chanteur comme « The annoying guy of the Night » puis applaudi)... Mais je ne boude pas mon plaisir, le public Punk reste quand même bien au dessus du public Metal pour ce qui est du live. Certaines personnes seront même obligées de sortir de la salle à plusieurs reprises pour prendre l'air, tant la température et le manque d'oxygène sont importants. Après un autre morceau du dernier album en rappel, le groupe nous achève sur le très bon Maniac, dédicacé au public.

Comme beaucoup de groupes du style, GBH est vraiment à voir en salle, surtout en petite salle si possible, avec un public bien tassé et surtout bien énervé ! Rien à voir avec le show du Motocultor 2014 (que j'avais pourtant bien aimé). Assurément le meilleur concert de l'année à la Secret Place pour l'instant, merci à la TAF encore une fois, j'ai déjà hâte de revenir cet été pour voir d'autres légendes du genre (Poison Idea et MDC entre autres) !