Live reports Retour
mercredi 29 mai 2013 - Schifeul

Exhumed + Pestifer + Death Agony

La Rumeur - Lille

Schifeul

Dans l'équipe car il était là avant.

Ce soir c’est champagne et petits garçons, les death métalleux d’Exhumed passent à Lille ! Et pour prouver que c’est bel et bien la teuf, on a droit à une salle remplie proche du sold out ! Ça doit être la première fois que je la vois si blindée, voire que je la vois remplie à plus de 50% depuis Master en septembre ! Pour une fois que le public lillois se bouge vraiment le fion, il faut le souligner. Tout ça pour dire que ça s’annonce très bien. D’ailleurs, pour les mettre en condition, quelqu’un a offert aux Exhumed une bouteille de vin et du maroilles, ce dernier les a d’ailleurs assez chamboulés de par son odeur haha !

Ce sont aux locaux de Death Agony que revient la lourde tâche d’ouvrir la soirée dans une salle où on commence déjà à avoir des difficultés pour se déplacer. Le groupe nous sert un show death metal qui, même si de très bonne facture, commence à être connu par cœur, enfin, par les Vrais tout du moins car les demis sels de ce soir découvrent eux, et ont plutôt l’air d’apprécier.

Les belges de Pestifer prennent le relai. Bon, j’ai un peu tiqué quand ils ont commencé à taper des trucs techniques, comme l’avait pourtant annoncé leur « trop de cordes aux guitares », mais finalement ça passe tout seul, non sans me rappeler des passages à la Gorod. En synthèse : du gros death à passage technique même pas chiant ! Le chanteur tient parfaitement le devant de la scène, n’hésitant pas à interagir avec le public, demandant si il y a du monde dans la salle, des lillois ou encore des supporters du LOSC (bon là, j’étais tout seul à me manifester). Parfaite mise en bouche avant les re-sta du soir !

Exhumed donc ! On va commencer par le truc qui fait chier : C’était le meilleur concert instrumental que je n’ai jamais fait. Mais voilà, le gros point noir du concert fut un chant inaudible ou alors très lointain par moment. Entre les morceaux, ça allait mais dès que les autres instruments se mettent en branle, zou, plus rien, ce qui est d’autant plus dommage que sur le reste, le son est nickel ! Mais bien heureusement, même si ça a fait méga chier durant les 3 premiers morceaux, le concert en lui-même est tellement énorme qu’on n’en a rapidement rien à foutre de tout ça et c’est parti pour 1 heure de gros gore death metal en plein dans tes tripes, et avec la banane s’il vous plait ! Car si y a bien quelque chose qui caractérise ce concert d’Exhumed, c’est bien le fun qui domine tout au long dans l’enchainement des vieux et nouveaux titres. D’ailleurs, on ne s’y trompe pas et ça commence à chahuter dans le public, un mosh commence à se former malgré la limitation de l’espace, la température monte d’un cran, ce qui permet de rattraper le non printemps que l’on se paye en ce moment !
 

 



Le concert continue dans une grosse ambiance de folie, Matt Harvey balance des vannes « this song is old and crusty, like my mom » Puis, déboule un type vêtu façon chirurgien d’arrière-boutique de magasin de chaussures avec option bracelets cloutés avec une tronçonneuse à la main. A le voir débarquer comme ça, on se demande pourquoi il se radine avec son jouet, puis un bon gros vravravrooooum suivi d’une forte odeur d’essence nous fait prendre conscience que c’est bel et bien une putain de vraie tronçonneuse ! Bon, délaissée de sa chaine, bien entendu, mais ça rajoute quand même son petit truc quand il fait mine de démembrer des zigotos dans le public ! Plus tard, il reviendra pour tenter de sauver le guitariste soliste qui, après un solo effréné en est tombé raide mort ! Quelques électrochocs n’ayant rien donnés, il le ranimera à l’aide d’une bière sous les acclamations générales ! Mine de rien, ce genre de petits délires contribue à faire passer un bon moment bien fendard à tout un chacun. Ce n’est pas qu’il y en ait besoin, la musique, tout comme la prestation donnée ce soir se suffisent à eux même, mais ce genre d’initiative reste toujours plaisant !
 



Le concert se termine après un rappel où, malgré la chaleur, le groupe nous gratifiera de 3 morceaux supplémentaires dont une reprise de Seek’n’Destroy des ‘tallica sortie de nulle part ! Alors que les Exhumed en sont à serrer des mains glissantes de sueur, Jean Michel, chirurgien des Balkans revient une dernière fois, muni d’une tête tranchée qu’il retournera pour déverser sur la tête des premiers rangs (dont la mienne ) un liquide verdâtre nauséabond par l’orifice généré par la décapitation. Excellent moyen de conclure ce concert parfait si ce n’est ce très dommageable problème de micro… Tant pis, ça fera une excuse pour retourner les voir au plus vite !!
 



Un grand merci à Sébastien Dusart pour les photos, d'autre dispo ici