Live reports Retour
lundi 17 septembre 2012 - U-Zine

Vile + Lacerate And Carbonized + Dehuman + Hammershock

La Rumeur - Lille

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

C’est à Hammershock, jeune groupe de Valenciennes d’ouvrir les hostilités, on sent d’office que le groupe est récent et a peu d’expérience de la scène comme l’attestent leurs speechs d’entre-morceaux qui ressemblent plus à des textes appris par cœur qu’à autre chose … M’enfin le groupe est motivé et sort un set d’ouverture tout à fait correct.

Ensuite arrive Dehuman et là on tape direct dans le lourd ! Un death metal bien massif et rentre dedans porté par un chanteur bassiste sosie de Steve Tucker complètement possédé ! On sent qu’il vit ses morceaux et ses paroles aux travers de ses différentes mimiques gestuelles et surtout faciales ! Opère aussi à la batterie un sosie de Mike Smith de Suffocation cette fois qui en plus d’envoyer des parties de batteries d’une grande violence nous tape un numéro de majorette de l’extrême avec ses baguettes. Bref une grosse claque dans la tronche et une excellente découverte.

Lacerated and Carbonized arrivent sur scène alors que le public est toujours peu nombreux, tant pis ça sera une soirée death metal ambiance privée ce soir, comme d’habitude… Mais cela importe peu les Brésiliens qui entament leur show. Un truc très rigolo avec le chanteur, c’est qu’il tape tout le temps la même gestuelle : il pointe du doigt, ramène le poing vers lui, repointe du doigt, fait le devil’s horn, pointe à nouveau du doigt et recommence. Bon, quand on est au premier rang et qu’on remarque ça, après c’est dur de rester poli et de ne pas exploser de rire à sa tronche…’Fin bref, le groupe envoie un death metal de bonne facture, mais ne sortant nullement du lot. Un concert honnête qui fait taper du pied mais ne restera pas dans les annales … A noter qu’en ultime morceau le groupe nous balancera une reprise de Refuse/Resist de Sepultura qui fera un peuuuuu bouger le public présent.

Pour finir arrive la tête d’affiche, les américains de Vile. A noter que pour l’achat d’un de leur T-shirt (à 10 euros, ce qui de base n’est pas cher) , le CD du dernier album est offert et le groupe propose de lui-même de le dédicacer, de vrais commerciaux efficaces dans l’âme ! Le groupe commence son set et ce qui frappe d’entrée, c’est la basse du bassiste, 7 putains de cordes, et il s’en sert le con ! Je vois pas trop bien l’intérêt pour jouer du death metal et encore plus quand on joue dans une cave, mais bon... Enfin ne soyons pas mauvaise langue, le son et clair ce soir, ce qui permet de nous prendre le son de Vile droit dans la tronche ! Toujours peu de monde mais le groupe est motivé et enchaine les titres avec le sourire. Ça commence à se remuer dans le pit, malheureusement au bout de 30 minutes le groupe est contraint d’annoncer son dernier morceau, faute à une horaire tendue, au grand damne du batteur qui a l’air de n’être que déception à cette annonce… Qu’importe, le final est exercé magistralement avec force et brutalité ! Enorme concert de Vile auquel il manquait juste un public plus nombreux pour permettre l’étincelle magique, mais bon on commence à avoir l’habitude dans la région …