Live reports Retour
mardi 21 février 2012 - U-Zine

Tarja + Benighted Soul + Myrath

Bikini - Toulouse

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

La fin du mois de février et le début de celui de mars ont été riches en concert metal : pour ma part 5 en deux semaines. C’est donc avec 3 concerts de décalage que je m’atèle à la rédaction du live report. Tâche ardue surtout quand les 3 concerts vus depuis Tarja concernent du brutal death, du grind et du black. Bref retour dans le temps et retour à la douceur avec le plateau Tarja + Benighted Soul + Myrath au Bikini.

Il y a quelques mois de cela, durant l’automne, Within Temptation avait fait complet, et offert un show de qualité. Je m’attendais plus ou moins au même type d’ambiance, mais c’est clairement un public différent qui se révèle lors de l’entrée dans le Bikini. Effectivement, la moyenne d’âge a augmenté et c’est devant une salle très hétéroclite, allant de la mère de famille au nostalgique des 70’s que Myrath (qui remplacent au pied levé Hanibal) entre en scène. Le groupe tunisien défend ce soir son troisième album intitulé « Tales Of The Sand ». Un peu à l’image de Arkan en France, Myrath nous offre un métal très typé oriental ou les influences arabisantes se mêlent à la puissance relative aux guitares saturées. On regrettera le peu de mouvement des musiciens malgré leur réelle envie de bien faire.

Benighted, tout bon metalleux sait que ça a des tripes. Rajoutez-y une âme, et non seulement ça fera une blague miteuse mais, ça donne surtout Benighted Soul. Le groupe a longtemps tourné dans l’est de la France et à force de persévérance à fait en sorte que son nom circule. C’est donc pour une première date à Toulouse que le groupe se présente, un an après la sortie de leur premier album « Start From Scratch ». Ne connaissant le groupe que de nom, je reconnais que je m’attendais à quelque chose d’assez mielleux et trop leché. Surprise donc, le groupe envoi la sauce comme il se doit, tout en restant dans un registre symphonique, offert par le clavier. Au chant, on alterne entre la voix claire de Geraldine et les grognements de Jean-Gab’ à la basse. Leur aisance scénique est à souligner, le groupe s’emble prendre un grand plaisir à y évoluer et à y développer leur musique. En somme, une parfaite introduction pour Tarja.

J’avais déjà eu l’occasion de voir (de très loin et sans réelle attention, je le reconnais) Tarja sur scène en Allemagne cet été et la performance m’avait semblé honorable, même si la voix (qui est tout l’intérêt de l’artiste) sonnait parfois trop clichesque. Quoi qu’il en soit, c’est une entrée à la Alice Cooper que nous réserve la diva, derrière un rideau à l’image du dernier album, qui tombera à la fin du premier titre. Un peu dommage pour le photographe que je suis de ne pas avoir fait tomber le rideau plus tôt, d’autant plus que la belle portait un masque de carnaval du meilleur ton. Quoi qu’il en soit, c’est une heure et demie de show que nous offre Tarja, alternant entre compositions personnelles de ses trois albums solo. Elle nous gratifiera de deux reprises, une de Nightwish évidement, avec l’inévitable Némo qui aura rencontré un très bel accueil du public, et Over The Hills And Far Away de Gary Moore.

Tout comme Alice Cooper ou Ozzy Osboure, Tarja a très bien su s’entourer. On retrouve avec elle des musiciens de talent, à l’image de Mike Terrana au CV plus qu’impressionnant (Axel Rudi Pell, ex-Rage, ex-Squealer, ex-Yngwie J. Malmsteen, ex-Gamma Ray (live), ex-Metalium, …). La diva n’hésitera pas à venir au contact de ses fans en empruntant un escalier pour descendre dans la fosse pour y chanter l’une de ses compositions. De quoi faire taire certaines langues qui louent son côté hautain et diva. En somme un bien beau concert, une voix toujours intacte et d’une puissance rare. Un poil en dessous le show de Within Temptation pour ma part. Prochaine étape des concerts sympho : Epica le 24 avril.

Setlist Tarja :
Anteroom Of Death
My Little Phoenix
Falling Awake
I Walk Alone
Dark Star
Drum Solo
Little Lies (band)
Little Lies
Underneath
Nemo (Nightwish)
The Reign
Rivers Of Lust / Minor Heaven / Montanas De Silencio / Sing For Me
I Feel Immortal
Ciaran's Well
In For A Kill
----------
Over The Hills And Far Away (Gary Moore)
Die Alive
Until My Last Breath