Live reports Retour
jeudi 12 août 2010 - U-Zine

Brutal Assault 2010

Josefov - Jaromer

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Du jeudi 12 au Samedi 14 août 2010 se déroulait la quinzième édition du Brutal Assault, le Hellfest de République Tchèque. Une affiche alléchante pour tout amateur eclectique de metal venait égayer cette date anniversaire qui prometait d'être enrichissante et parfaitement paramêtrée au vu des éditions précédentes. La place forte de Josefov à Jaromer prétait de nouveau ses portes pour laisser déferler la puissance metalique dont l'équipe de U-Zine était témoin.

A cause des conditions météo difficiles, de nombreux avions ont été annulés ou reportés. En conséquence, le festival a souffert de nombreux changements dans son running-order. La communication du fest quant aux changements n'a pas toujours été bien faite, rendant très difficile un suivi correcte des groupes. Je vais donc partir du running-order original et tant pis si je me plante de jour pour le groupe. Notez qu’il n’y aura aucun propos homophobe ou antisémite dans mes mots. Je préfère le préciser.

Jeudi 12 Août : Premier Jour

12:00 TBA

To Be Announced, ou TBA pour les intimes, est, avec Guest, le groupe le plus connu au monde et est vraiment particulier. Il peut parfois jouer à plusieurs endroits différents tout autour du globe et ce au même moment. Un peu comme le Père Noël, le décalage horaire l'aide sans doute... C'est aussi pour ça que les temps de set sont souvent plus cours pour ce groupe.

12:30 SSS
SSS n'a rien à voir avec un super nazi ou un truc du genre mais reste juste le premier groupe de Thrash qui illuminera le Brutal Assault. Short Sharp Shock est venu direct de l'Angletterre pour cette première prestation de la journée... que j'ai râtée !

13:00 Afgrund
Afgrund est le genre de groupe que vous aviez encore l'habitude de voir il y a même pas 3 ans au Brutal Assault. Rappelons nous bien que le fest a lieu en République Tchèque qui est quand même le fleuron européen si ce n'est mondial du GrindCore. Lorsqu'on est devant un groupe de Grind, vous avez une chance sur deux qu'il vienne de ce beau pays où les gens sont si peu accueillants. On assiste donc à un premier show du genre qui a vraiment la patate, dans le style plutôt crusty où quelques amateurs s'étaient réfugiés au devant de la scène.

13:35 TBA
Putain tu vois ils sont encore là ceux-là !! Balaises les mecs !

14:10 Demonic Ressurection
Demonic Resurrection est un groupe de Death Metal qui nous vient tout droit de Mumbai en Maharashtra. J’ai dit ça juste pour le fun car personne ne savait que c’était en Inde avant que j’en fasse la remarque à l’instant. Toujours est-il que c’est très symphonique et donc ultra gay dans son approche musicale. Pourtant pas dégueu, avec des inspirations musicales bien orientales, je reprocherais principalement le manque de patate du groupe.

14:45 Insania
J’ai trouvé ça trop horrible j’ai pas pu tenir devant la scène. Vu que je me suis fait honteusement lâché par mon compère qui aurait du s’occuper des groupes à filles du festival je me permettrai de ne plus rien dire sur les groupes à frange du fest.

15:20 Bonded By Blood
Ah bah c’est con ils étaient pas là. (ouf). De toutes façons c’était un groupe à frange.

15:55 Rotten Sound

La violence fuse, les riffs éclatent, le son parait brouillon au premier abord mais on s’habitue vite. Toujours est-il que le show est puissant, le pit ultra bourrin avec les festivaliers qui fusent dans tous les sens et les morceaux passent comme une lettre à la poste… C’est nul comme expression… comme un juif à la douche.

16:30 Trail Of Tears
Metal gothic : Joker !

17:10 Suicidal Angels
Myspace me dit qu’il sagit là d’un Thrash à la sauce suédoise dont les opérateurs viennent de Grèce. Pas vu.

17:50 The Black Dahlia Murder
Le groupe le plus surestimé de sa décennie. Pas une once d’originalité et surfant sur la vague neo DeathCore. Rien à foutre !

18:30 Obituary
Le meilleur groupe de HardCore qui fait du Death Metal… ou le contraire. Avec son chant dégueulé et ses cheveux Loreal, je dois admettre quand même que le show du chanteur et du groupe en général était sympa. Tant c’est pas du tout ma came tant ça a quand même la pèche, la scène est bien tenue et le public était bien chaud et au rendez-vous. Je noterai surtout un tempo trop monotone, mais c’est le Old School qui veut ça.

19:15 Ensiferum
Ensiferum est un groupe de la scène pagan (j’apprend quelque-chose à quelqu’un là?), plus péchu et rapide que ses congénères (Poweeeer). D’abord très déçu par le son et pas trop emballé, le show des finlandais et la bonne humeur qui en dégage commença à s’imprégnait en moi. Ca me fait penser à une mayonnaise. Au début quand tu la bats comme le batteur bat ses fûts, la sauce ne prend pas, et à force de rajouter de l’huile, la mayonnaise prend son éclat et tu sens que tu es sur la bonne voie. C’est sur le titre « Stone Cold Metal » issu du dernier album et retravaillé spécialement pour le live que j’ai eu ce sentiment. On se retrouve à danser comme des cons tout bourrés, c’est joyeux et on apprécie, malgré le fait que le son restera merdique tout du long.

20:00 Gojira
‘Connais pas.

20:45 Lock Up
C’est marrant le nouveau chanteur de Lock Up il est black et le groupe reprend Refuse / Resist. Ah ben merde je venais voir Lock Up et en fait je tombe sur Sepultura ! C’est la première fois que je pouvais les voir et je dois avouer que le groupe a la patate sur scène, carrément plus que le groupe de l’autre hippie à la con là… mais si Max Cavalera, tu sais le Bob Marley du metal.

21:25 Fear Factory
Euh… Je sais que j’y étais… J’en suis sûr… mais euh…

22:25 Children Of Bodom
Le problème quand tu pars en festoche où il y a Children et que t’es accompagné d’une meuf (que ce soit la tienne ou pas ne change rien à l’affaire), tu peux être sûr qu’elle voudra aller se farcir de l’autre blondinet frontman de son groupe de tapettes. Et je n’y ai pas manqué. J’avais réussi à esquiv’ à l’époque au Hellfest et là je n’y ai pas coupé. Je dois dire que j’ai été étonné par le comportement du blondinet en question justement, très énergique, communicatif et assez rock’n’roll. La musique, même si c’est pas du tout mon trip, souffrait d’un surmixage du clavier. Parfait pour celui qui voulait montrer à sa copine que Children manque de poils, parce que du coup on entendait que le clavier, or, tout le monde sait que le clavier c’est un truc de gay, donc le groupe est passé pour encore plus homosexuel que sur CD, cqfd.

23:30 Gorgoroth

Juste avant je parlais de gays c’est ça ?? Ah ah… Pardon. Le show était bidon, froid, digne de sa majesté. Musicalement ça reste du Gorgocrotte, soit un Black Metal norvégien classique et non pas classieux. Sympa sur CD, inutil sur scène.

00:15 Candlemass
Très dur de tenir toute une journée et de nous mettre ça à la fin…

01:15 Despised Icon
Le dernier show européen des Despised avant le split si j’ai bien compris. Enragé, violent, incisif. Le public était déchainé, tout autant que la musique. Le son, écouté de côté était assez bon et le jeu de scène impeccable. Lorsqu’on sait qu’il s’agit là d’une tournée d’adieu, ça fout un peu les boules et on sent que le groupe donne tout pour une de ses dernières fois. Et le public leur rendèrent bien !

01:55 GWAR
Gwar est un groupe assurément scénique. Des personnages caucasses montent sur scène et se font démonter à coup de massue, de hachoir ou arracher les bras et le sang gicle sur le public. Très drôle à regarder… la première fois. En effet, tant y’a quelques années maintenant j’étais bidonné, tant là j’hallucine à quel point c’est exactement le copier / coller du show que j’avais vu. C’est triste. La flamme ne prend plus, la musique pas terrible et la fatigue se faisant, le groupe devient très vite ennuyeux. Il est temps de partir se coucher pour cette première journée, très difficile.

Vendredi 13 Août : Deuxième Jour

10:00 Bleed From Within
J’étais pas levé pour les emo à mèche. Quoi si mais déjà au bar du centre.

10:30 Gaza
Il parait que c’est bien… Mais j’étais toujours au bar.

11:00 Proghma - C
11:35 Alkonost
12:10 Callisto
12:45 Catamenia

13:20 Devourment
On va directement en venir à Devourment parce que de toutes façons c’est LE groupe qui m’a fait venir au Brutal Assault et c’est LE groupe que j’attendais le plus de la journée. Toujours aussi groovy et monstrueux, le pit de Devourment était sobre mais le public se perdait de vue. Pas que Devourment soient des monstres de la technique ni de la musique en général, ils sont quand même plus ou moins à l’origine d’un style ou plutôt de la démocratisation du Slam Death. Au programme : du gruik, du circle pit et du coupage de bois. De quoi réveiller en début de journée et foutre le smile et la patate à tous les festivaliers ayant cette chance inhérente sans aucun doute aux parents, qui est d’avoir des goûts musicaux vraiment à chier. Et j’assume !

13:55 Kylesa

Désolé j’avais trop soif après Devourment.

14:35 Monstrosity
Monstrosity m’avait fait une meilleure impression à l’époque. Le show des américains était du coup assez mou du genou. Pourtant le chanteur avait une pure voix de porc et les zicos un talent indéniable. Néanmoins, on avait l’impression qu’ils se faisaient chier sur scène. Résultat : je me suis fait chier moi aussi dans le public.

15:15 Kalmah
Putain je glissa sur les gobelets en plastoques jonchant le sol du festival de part en rampart, et ça me Kalmah.

15:50 Sigh
Hail ! Blague de très très mauvais goût mais un des gars du Brutal à l’entrée s’était foutu de ma gueule pour mon nom de famille très… disons… connoté. Sigh est un groupe de Black Metal Symphonique japonais très particulier puisque son approche musicale est assez burlesque, très jeux vidéo j’ai envie de dire. Deux personnes sont au chant dont une très appréciable chanteuse / saxophoniste qui en plus d’avoir du talent musical (personne n’en doute), jouit d’un talent que je qualifierais de physique (elle est mignonne quoi!), la belle était d’ailleurs déguisée en ange ensanglanté, miam. Un pti problème de voix par moment mais un jeu scénique qui prend de la gueule. Un groupe à découvrir !

16:25 Crushing Caspars

17:05 Bal-Sagoth
Ah bah non c’était Sybreed. Ils se sont un peu fait lyncher mais je ne me suis pas attardé sur la prestation du groupe, bien déçu par un énième changement d’horaire.

17:45 Mnemic
J’allais de toutes façons pas revenir pour Mnemic… sauf si j’avais su que Necrophagist jouait à leur place. Deux groupes en moins sur la liste du vendredi…

18:25 Hypnos

19:05 Ill Nino
ah ah ah ouai c’est ça.

19:50 Necrophagist
Voir plus haut. Du coup je suis venu, j’ai vu, je me suis barré et vite fait !!!

20:35 Converge
On m’a dit qu’il y avait eu un putain de Wall of Death et que la prestation était carrément mieux que leur dernière à Paris. Désolé je n’y étais pas.

21:20 Sepultura
Ce fut donc enfin au tour de Lock-Up de tenir la scène. Ce All-star band pas très bandant sur cd a tout déchiré sur la scène du Brutal Assault. Avec des figures emblématiques ayant officié ou officiant toujours dans des groupes tels que Dimmu Borgir, Napalm Death, Anaal Nathrakh, At The Gates, Brujeria, Testament, Craddle of Filtth, (bon j’arrête là) on ne s’attend pas à quelque-chose d’exceptionnel. Et pourtant, les gars ont la patate, sont contents de partager la scène entre potes et ont une putain de rage. Leur GrindCore teinté Death Metal passe carrément bien et leur message aussi : amusez-vous ! Un pti clin d’œil sera même fait à Curby, l’organisateur de l’Obscene Extreme Festival. Sympa !
 



22:20 Devin Townsend
J’arrête. Je reviens. J’arrête. Je reviens. J’arrête. Je reviens. J’arrête. Je reviens.
J’arrête. Je reviens. J’arrête. Je reviens. J’arrête. Je reviens. J’arrête. Je reviens.
J’arrête. Je reviens. J’arrête. Je reviens. J’arrête. Je reviens. J’arrête. Je reviens.
J’arrête. Je reviens. J’arrête. Je reviens. J’arrête. Je reviens. J’arrête. Je reviens.
J’arrête. Je reviens. J’arrête. Je reviens. J’arrête. Je reviens. J’arrête. Je reviens.
Et bah tu sais quoi ? Moi j’arrête de te suivre pour de bon!

23:25 Cannibal Corpse
Qui n’a jamais vu Cannibal Corpse dans l’assemblée et qui ne pourrait pas me dire ici maintenant comment se passe un concert de Cannibal ? C’est toujours aussi propre, aussi carré. Le batteur est toujours aussi mou du gland et les guitares toujours aussi distinctes et enclines à plaire à tout le monde. Une prestation qui a du punch après le poids des années.

00:25 Ihsahn
Le frontman d’Emperor et son projet solo… Le problème c’est que lorsque tu viens au devant de la scène pour voir Ihsahn, c’est du Emperor que tu veux voir, tu ne peux donc qu’être déçu. Néanmoins, la prestation est intéressante et le Black Metal accessible mais captivant. Plus personnellement ça manque de Satan et de violence, mais les mélodies tumultueuses d’Ihsahn opèrent toujours.

01:10 Napalm Death
Napalm Death et moi c’est du je t’aime moi non plus. Des fois je ne supporte pas leur prestation et je me casse tellement ça me fait chier, et d’autres fois ça déboîte. Le bassiste qui a joué 3 groupes avant dans Lock Up revient sur scène comme si de rien n’était. Le groupe est motivé, la pluie précédente n’aura pas raison du public qui se déchaîne à son tour. Une bien belle prestation.

01:55 Aura Noir
On m’a dit : n’y va pas c’est des nazis. Alors j’y suis pas allé (en vrai je m’en branle mais après mes blagues foireuses précédentes je risque d’avoir des problèmes). N’empêche que le son de loin m’attirait pas mal. On sentait le bon Black Thrash vilain pas beau de Norvège qui brûle des églises. Mais ce serait un affront pour les fans d’en rajouter quelques mots alors que je n’ai pas vu la prestation. J’ai quand même un pti message à faire passer pour les péteux fans de Black Metal de 14 ans. C’est pas parce que t’as un T-Shirt Aura Noir que t’as la classe, t’as juste l’air con avec le même signe que les 3/4 de tes copines à bite. La true attitude des gamines, ça m’i.r.r.i.t.e. !

Samedi 14 Août : Troisième Jour

10:00 Cock and Ball Torture
Il est dix heures du matin, à cette heure ci les gens normaux ils dorment. Ce n’était pas mon cas. Et encore moins celui de plusieurs centaines de festivaliers qui était au rendez-vous. Je crois n’avoir jamais vu autant de monde pour un groupe d’ouverture d’une matinée depuis Ultra Vomit au Fury Fest. Du GoreGrind au réveil ? J’ai juste envie de dire enfin ! Pitché à mort et même entre les morceaux, le chanteur bassiste réveille les troupes. Du Grind mid-tempo et groovy, un temps un peu nuageux, la bière du matin dans les mains, tout est parfait pour commencer sa journée de festivalier sur les chapeaux de roux (fautes d’orthographe voulue – celle là au moins). Alors on y va et on se lance sur le GrindFloor pour bouger au rythme de la nuit. Du people de partout et du circle pit du matin, ça fait du bien (proverbe Tchèque).

10:35 Ragnarok
Après la danse, on enchaîne sur Satan. Ca me va ! Warpaint, blast et levée de bière faisant triomphe à l’hégémonie du Black Metal. Tu prends ta croix, tu la fous à l’envers, tu prends ta bière tu fais de même… Merde, faut aller en chercher une autre du coup...

11:10 Lost Soul
Je ne vais pas vous faire croire qu’il y avait de la queue à cette heure-ci pour la bière, je ne suis juste pas allé voir le groupe.

11:45 Sadist
Groupe à frange. Par contre les petits canons à neige sur scène, ça, ça m’a fait rigoler.

12:20 Sybreed
Passé la veille. Fuit la veille.

12:55 The Arusha Accord

13:30 Barren Earth
Alors j’ai rien pigé, je crois qu’il y avait Bal-Sagoth à la place, ou avant ou après. J’y comprends plus rien à leurs changements d’horaires à la con. En tous cas je m’attendais à un truc gay mais pas à ce point. Et les rires « ivol » du chanteur étaient juste ridikult. Bah du coup ça m’a quand même bien fait marrer. Si c’est l’effet comique qui était voulu, ça a marché.

14:05 Origin
Origin c'est la tuerie ! Du Brutal Death Satan ultra speed sans temps mort. Le son avait du mal a capté l’auditeur non initié mais s’est très vite mis en place ! Ca part dans tous les sens à une vitesse purement hallucinante. Quel plaisir de (re)voir ce quatuor avec son nouveau chanteur qui a pris du poil depuis leur tournée européenne. Une prestation, pour laquelle je suis personnellement habituée, mais qui mérite d’être vu au moins 2 fois. La première pour découvrir, la deuxième pour comprendre…

14:40 Graveworm
Graveworm propose à l’origine un Black Metal Sympho assez correcte. Avec les années et les inspirations de chacun, le groupe a pris un tournant beaucoup plus Death. La prestation qui m’a été donné de voir aujourd’hui avait ce double goût. Tant on voit le chanteur brutal aux yells et growls faciles, tant on admire la claviériste porter de ses doigts délicats la mélodie des compositions soutenues par les gratteux. Entre la prestation pour fille et le metal couillu. J’ai été étonné dans le bon sens.

15:15 Madder Mortem

15:50 Lyzanxia
Un autre groupe français à l’affiche du Brutal Assault 2010. Discret dans son pays mais plus reconnu dans les autres, Lyzanxia et ses frères Potvin auront eu raison du Brutal Assault en présentant de part et d’autre leur nouvel album « Locust ». C’était très propre et entraînant et le son avait cette qualité si rare au Brutal Assault, que je me devais de le souligner.

16:25 Moonsorrow
Au temps des Vikings il n’y avait pas de metal. Mais au temps du metal, il y a des Vikings ! Putain ce que c’est nul comme entrée en matière. J’ai la flemme d’en dire plus, c’était bien.

17:05 Jesu
Qu’est-ce que c’était chiant !

17:50 Macabre
Tant j’avais bien aimé y’a 2 ans à l’OEF, tant cette prestation de Macabre m’a ennuyé au plus haut point. Je voyais un chanteur mou, inexpressif, qui avait autant l’air que moi de se faire chier ici. Il nous raconte ses histoires de gros vilains avant chaque morceau, ce serait sympa s’il y mettait plus de conviction. J’ai trouvé la musique pas assez péchue et l’investissement des zicos frôlant le zéro absolu. Pourtant le bordel méga bonne à côté de moi avait l’air de kiffer à mort. Comme quoi l’égout et les douleurs…

18:30 Diablo Swing Orchestra
J’ai pas du tout compris ce que le groupe faisait là. Entre le blues, le rockab’, le swing. Un groupe festif pour rigoler mais pourri aussi du coup. Je suppute qu’un des orgas du Brutal est fan.

19:10 Voivod
J’aime pas le Rock’n’Roll.

19:55 Tankard

Tankard c’est le genre de groupe que même si t’aimes pas, t’apprécies quand même. Louant les bienfaits de la bière, avec une énergie monstrueuse et une attitude bon enfant, le groupe a réussi à me donner la patate. Un petit coup d’œil tout autour de moi et je me rends compte que j’étais loin d’être le seul. La prestation de Tankard était très amusante et à la fois défoulante. Un Thrash allemand fait pour faire la teuf, et ça fonctionne bien !

20:40 Dying Fetus
Exactement le même show que d’hab mais toujours aussi puissant ! Un spectacle touchant à toute la discographie du trio avec les quelques tubes habituels comme « Praise The Lord » ou encore « One Shot One Kill », « Killing on Adrenaline » par exemple. Le batteur faisait vivre la séance jusqu'au bout sous fond de rythmiques toujours plus puissantes. Une démonstration de l'efficacité pure d'un Brutal Death lourd et violent.

21:25 Meshuggah
Imaginez : vous êtes dans votre chambre. Votre meilleur pote vient de vous prêter le plus grand boulard de la planète. Vous le mattez et en effet, c’est le meilleur boulard que vous n’ayez jamais vu. Vous commencez à vous palûcher, normal. Tu sens la sauce monter et là y’a ta mère qui rentre ! Bah Meshuggah ça me fait cet effet là à chaque fois que je les vois. Je sens la musique monter, qui monte qui monte qui monte et … plus rien. D’un coup ça te casse. C’est juste insupportable. J’ai hâte de voir cette scène du tout technique propre au metal se casser la gueule et relaisser place à la zic pour rigoler et pas pour élite intellectuelle de mes couilles.

22:20 Hypocrisy
Après avoir craché sur le groupe pendant des années sans avoir vraiment écouté (je reste un metaleux comme tout le monde), j’ai fait l’effort d'ouïr quelques titres sur cd et certains passages n’étaient pas trop mal (notez la mauvaise fois). Sur scène ? Tu prends un gars mou qui fait la tronche, tu enlèves tous les passages biens, tu y rajoutes une bonne dose de passages pourris, tu massacres le son histoire de même pas pouvoir reconnaître les morceaux, et ça y est tu as Hypocrisy en live.

23:20 Agnostic Front
Dernier show intéressant du Brutal Assault pour ma part. Pas que j’aime la musique mais le New York HardCore ça a la patate, ça fout la rage, t’as envie de sauter partout et d’aller piter. Le public du Brutal Assault était exemplaire lors de la performance du combo américain. A chaque lancée de la part du chanteur, le public répondait. Détonante prestation !

00:05 My Dying Bride

Rrrrrrrr….rrrrrrr...rrrrrrrr. Hein ?! ah non… rrrrronpshiit, ronpshiiit…
- « Prout y’a Sarke qui va commencer ! »
- « J’en ai rien à foutre de Sarko, qu’il crêve…rrrrrrrr ».
My siesting bride.

01:05 Sarke
J’ai pas voté pour lui aux dernières présidentielles. J’vous le jure c’est pas ma faute, ils étaient 53% contre moi ce jour là, j’ai fait ce que j’ai pu mais j’ai pas réussi.

01:45 Watain
Craddle of Filth j’ai arrêté à 14 ans.

02:25 Ahab
Annulé !

Cette année, l’orga était plutôt bancale alors que ce n’était pas le cas l’année dernière et pas non plus les années précédentes. 1h30 pour avoir mon pass press alors qu’il n’y avait que 10 personnes devant ne m’a pas trop mis en bonne bouche pour la reste du festoche. Le Hellfest 2007, j’avais dit plus jamais. Les annulations dans tous les sens ne sont peut-être pas la faute de la team, mais ça partait dans tous les sens et ce n’était pas toujours bien renseigné. A la fin tu perds ton envie d’aller voir tous les groupes et tu vas sur le site à taton, en espérant voir ce que tu voulais voir et au final, tu t’en fous.

Je remercie néanmoins l’équipe du Brutal Assault qui a fait ce qu’elle a pu et qui était quand bien même agréable et accueillante (pour des tchèques) !