Live reports Retour
jeudi 16 juillet 2009 - U-Zine

Sepultura

Nouveau Casino - Paris

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Fort d’un nouvel album A-Lex à promouvoir, Sepultura était de retour dans nos contrées à l’occasion d’une tournée européenne bien chargée. Seules 2 parties de la France ont été visitées par le groupe brésilien : l’île de France et le pays basque. U-zine était présent à la date parisienne, en pleine semaine et sous une chaleur pesante, pour assister à leur concert.
Avant toute chose, il faut préciser que ce soir là, Sepultura a joué seul au Nouveau Casino. En effet, le timing, le matériel du groupe et sa longue setlist ont empêché de placer une première partie.

Il était 20h00 lorsque je suis arrivé, et le Nouveau Casino était vraiment bien rempli (comme rarement). Il n’y a pas à dire, Sepultura attire toujours du monde, même en période de vacances estivales. Après de nombreux « Sepultura » scandés par le public, le groupe est arrivé sur scène. Ils avaient l’air en forme, et heureux de retrouver les parisiens (qui leur rendaient bien la pareille).
Très rapidement, le pogo s’est déchaîné ! Si bien que votre serviteur n’a pas pu prendre de photos dans de bonnes conditions (c’était la guerre autour de moi). Qu’importe, ça faisait plaisir de voir une telle animation ! La dernière fois que j’avais vu ça, c’était pour l’accueil de Pestilence en avril dernier. Les brésiliens ont choisi de débuter leur show avec des morceaux orientés sur leur dernier opus A-Lex. Au début, j’ai trouvé ce choix déboussolant : le public aussi avait besoin de ses repères, avec des vieux morceaux, des classiques. Mais au final, après avoir assisté à l’intégralité du concert, je me suis mis à penser le contraire : ils ont bien fait de jouer les nouveaux morceaux en premier. La suite du concert fut ainsi un gros bonus en effet. Les 4 premiers morceaux du set, tous issus d’A-Lex, sont assez bien passés en live, mais ça ne valait pas les tubes du groupe. Justement, parlons-en ! Dès « Refuse / Resist », le public s’est transcendé : sous la chaleur étouffante présente dans la salle, la sueur dégoulinait de tout le monde, ça pogottait bien, et… quelques uns se sont mis à slammer.
Sauf qu'à l’entrée de la salle et devant les retours de son du groupe, des affiches « No Slam » étaient collées. Ce qui a eu pour effet que 3 gorilles de la sécurité se sont infiltrés dans le pogo, et réduisaient à néant toute tentative de slam. Cet épisode, qui a duré pendant tout le concert, m’a bien fait rire, car par moment, des vagues de metalleux venaient les prendre d’assaut (comme par hasard hahaha). Au final, l’interdiction de slams a été plutôt respectée dans l’ensemble, pour le bonheur de Sepultura, qui manquait clairement de place pour jouer sur scène. Pour terminer avec la description globale, le son était de très bonne qualité, mais les lumières m'ont assez déplues par contre.

Au niveau individuel, j’ai trouvé l’interprétation de chaque membre de Sepultura de très bon calibre :
Tout d’abord, Derrick Green le chanteur, a clairement effacé un Max Cavalera sur le déclin au fil des années. Il dispose d’une très bonne prestance (c’est un colosse en plus), son chant passait très bien au Nouveau Casino, et on sentait qu’il prenait son pied à chanter pour nous. Son sens de la communication et du partage a fait que le public a apprécié. J’ai aimé qu’à un moment, il a demandé au public ce qu’il voulait qu’ils jouent (« Inner Self »), même si dans la réalité, c’était le morceau qu’ils avaient prévu de faire. Cependant, j’ai regretté un manque d’interactions entre tous les membres du groupe. Ils ont joué, très bien même, mais il n’y avait pas d’échanges entre eux (ou très peu). Derrick, pour terminer avec lui, n'a pas fait que chanter : il a joué un peu de percussion (mais vraiment masquée par la batterie d’où j’étais.). Par contre, il n’a pas pris de guitare, comme il l’a pourtant fait par le passé.

Ensuite, Andreas Kisser a très bien assuré dans ses parties de guitare. Il a aussi bien géré quelques back vocals, tout comme Paulo Jr (basse). Son sens du riff, son attitude sur scène, ont fait que le public a été séduit par son jeu. Je déplore tout de même 2 choses : ses soli étaient vraiment crados par rapport à ceux en album, et, par moments, une 2ème guitare qui viendrait s’ajouter ne serait pas de refus. Enfin, le monsieur a fait l’inventaire de toutes ses guitares lors du concert, c'était à souligner. (même si c’est à moins grande échelle qu’un Kirk Hammett par exemple)

Puis, Paulo Jr a été très correct. Je n’ai pas grand chose à dire sur lui, car il ne faisait pas beaucoup véhiculer d’émotions en live. Il jouait juste, restant dans son coin, point.

Enfin, Jean Dolabella, le batteur, m’a plu beaucoup. Il a un jeu plus aérien qu’Igor (Iggor…) Cavalera, et a bien su retranscrire ce qui est véhiculé en album. De plus, il extériorise beaucoup les choses, et se dépense sans compter derrière ses fûts. Voilà qui est appréciable.

Le concert est passé assez rapidement, avec une setlist plutôt agréable, alliant à la fois des morceaux hyper rapides et d’autres plus calmes. Le groupe s’est retiré en coulisses, puis le public l’a invoqué de revenir. Ce fut le cas, et Sepultura a joué « Conform », et le plus qu’attendu « Roots Bloody Roots » (pourtant pas top à mon goût. C’est juste que le « Roots Bloody Roots » est bien accrocheur).
Les brésiliens se sont en allés après avoir joué une grosse heure et demi. On aurait bien voulu avoir un « Beneath The Remains » par exemple, mais ce sera pour la prochaine fois.
Après l’évacuation de la salle, le groupe est sorti de celle-ci par devant. L'orage grondait non loin de là, et très rapidement la pluie est arrivée. Ce n'est pas pour autant que le groupe s'est éclipsé : ils ont signé des autographes et posé pour des photos, les fans étaient ravis !
Du très bon Sepultura ce soir là. Espérons que le Hellfest (ou un autre festival français) pensera à eux l’année prochaine. Sinon, personnellement, j’aurais préféré voir le groupe dans une plus grande salle (je ne crois pas avoir été le seul à le penser). Peut-être que ce n’était pas possible, tout simplement.

Setlist :1) - Intro A-Lex IV – 2) A-Lex I / Moloko Mesto – 3) Filthy Rot – 4) What I Do ! – 5) Refuse / Resist – 6) Manifest – 7) Convicted In Life – 8) Attitude – 9) We've Lost You – 10) A-Lex II / The Treatement – 11) Dead Embryonic Cell – 12) Troops Of Doom – 13) Septic Schizo / Escape To The Void – 14) Mass Hypnosis – 15) Inner Self – 16) Sepulnation – 17) Territory – 18) Slave New Wold – 19) Arise – RAPPEL – 20) Conform – 21) Roots Bloody Roots