Chronique Retour

DVD

09/12/14 - U-Zine

Saxon

Heavy Metal Thunder - The Movie

LabelCoolhead Productions
styleNew Wave Of British Heavy Metal
formatAlbum
paysUK
sortiedécembre 2012
La note de
U-Zine
8/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Trente ans de carrière, ça se fête, vous ne croyez pas ? Saxon l'a fait de la plus belle des manière avec un documentaire retraçant la carrière des Britanniques de ses débuts à son concert en tête d'affiche du Wacken en 2009. Ce documentaire intitulé Heavy Metal Thunder – The Movie est sorti en 2011 mais, du fait du faible intérêt que porte la France pour ce groupe légendaire, n'est sorti qu'en fin d'année dernière dans nos contrés et il serait dommage pour tous les fans français de passer à coté de cet objet intéressant sur bien des points.

Le film revient sur toute la carrière de la formation des temps de gloire du début des années 80 et actuelle aux moments de creux entre le virage jugé trop commercial de la seconde moitié des années 80, les problèmes avec le management et les évictions de membres importants comme Pete Gill, Steve Dawson et Graham Oliver. Ces deux derniers interviennent beaucoup dans ce Rockumentaire pour nous parler de la bonne époque avec toujours la même passion. Ils sont même assez tendre avec leur ancienne formation. Ainsi pendant la moitié du film, on penserait même qu'ils font toujours partis de Saxon car ils interviennent presque plus que Byff en personne. Ce n'est que quand on vient à leur parler de leurs évictions respectives qu'on les sent plus tendus avec des yeux devenant tout de suite plus brillants et ils ne cachent pas que leur plus grand souhait serait une reformation avec le line-up originel, ce que Byff Byford refuse complètement par respect pour les musiciens en place actuellement, d'autant plus qu'il sent sa formation très équilibrée. Pete Gill semble lui un peu plus rancunier car il n'a pas voulu participer au documentaire alors qu'il a été contacté pour.

Le DVD est intéressant pour toutes les anecdotes entre les histoires de sexes, la première expérience avec l'alcool lors de la tournée Bomber en support de Motorhead (il faut savoir que les membres de Saxon ne boivent que du thé anglais et un peu de vin rouge) et le fait que certaines scènes cultes du film Spinal Tap proviennent directement du vécu de Saxon selon Graham Oliver, ce que Byff réfute une nouvelle fois complètement. On notera aussi également la qualité des intervenants venant d'un peu partout du critique à l'ancien manager en passant par les amis de route comme Lemmy ou des fans qui ont été influencé par le groupe comme un certain Lars Ullrich dont les interventions transpirent la passion.
Le meilleur moment du DVD est, pour moi, justement en rapport avec Metallica et notamment ce concert à Paris en Avril 2009 lors duquel les Californiens ont invité sur scène Byff Byford à reprendre avec eux l'hymne « Motorcycle Man » (J'y étais!) afin de rendre hommage au groupe qui leur a tellement apporté durant leur jeunesse. Il faut d'ailleurs savoir que Metallica a donné le deuxième concert de son histoire en ouverture de Saxon dans le fameux Whisky A Gogo. Sur le premier évènement, Byff a cette phrase forte : « Hier nous influencions Metallica, aujourd'hui, ce sont eux qui nous influencent ». De quoi donner pleins d'espoir aux jeunes groupes actuels.

Vous avez compris que ce DVD regorge de bonnes choses mais ils pêchent d'un point de vue technique sur bien des plans. Revenons sur la voix-off qui te raconte l'histoire d'une manière tout ce qu'il y a de plus monotone et qui, de plus, n'est pas assez précise sur pleins de points comme sur les repères historiques, on passe des années 80 aux années 2000 en un rien de temps et sans s'en rendre compte. De plus, sur certains points, on ne comprend pas tout et par exemple, il faut deviner ou le savoir pour comprendre que Nigel Glockler a quitté la formation ou encore que Nibbs Carter est devenu le bassiste du groupe (Enfin tu le comprends après, quand tu le vois la basse à la main). Le documentaire s'attarde sur certaines choses et passent à vitesse grand V sur d'autres qui paraissent futiles mais qui ne sont pas évidentes pour tout le monde.
Il faut souligner aussi la présence de sous-titres en Français mais qui, outre les fautes grossières (« ont commençaient »), ne sont pas bien calibrés. Je ne vous dis pas le bordel pour se retrouver par instants.

Mais bon au delà, c'est quand même une grosse satisfaction qui ressort de la vision ce Rockumentaire très complet sur la vie des Britanniques et dont les bons cotés éclipsent rapidement les mauvais cotés. En plus, on est gâté du coté des bonus dans lesquels Saxon a foutu tout ce qu'il pavait trouvé à mettre avec deux lives (un de 1981 et un de 2008) d'une cinquantaine de minutes chacun, une sorte de behind the scene de leur tournée commune avec Motorhead en 2008, une longue interview du groupe lors de l'enregistrement de Crusader ainsi que le making of de Into The Labyrinth. Chose certaine, on en a pour son argent avec l'achat de ce Heavy Metal Thunder – The Movie qui tient toutes ses promesses.

DVD 1 :
Heavy Metal Thunder - The Movie

DVD 2 :
- Saxon In Concert 1981
- Building The Labyrinth
- The Eagle And The Bomber
- On A Crusade
- No Excuses
- St George's Day 2008

Les autres chroniques

Album

juin 2011 U-Zine

Saxon

Call To Arms

Album

mars 2013 U-Zine

Saxon

Sacrifice

Album

févr. 2018 Malice

Saxon

Thunderbolt