Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Blacklodge

Login : SataN

LabelBlazing Production
styleBlack metal Industriel
formatAlbum
paysFrance
sortieseptembre 2003
La note de
U-Zine
9/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Saint Vincent n’en était pas à son premier galop d’essai en termes de black metal. Depuis 1994, le grenoblois manipulait l’Art Noir avec Faust, projet avorté en 1998 pour ensuite se tourner vers Blacklodge, qui, s’il était un one man band lors de ses premiers balbutiements, a vu ses rangs se renforcer par Silence et Diam's (épargnez moi les commentaires aux allusions douteuses), ex compagnons d’armes de Faust.
Prince OF Dark Cellars et Inner Cells, deux des trois démos composées par la formation laissaient déjà entrevoir la vision industrielle de Blacklodge et c’est ainsi qu’en 2003, Login : SataN a vu le jour sous l’aile d’une écurie au nez creux, quoique confidentielle, Blazing Production, maison néerlandaise de son état.

Digne confrère des excellents Italiens d’Aborym, Blacklodge s’en distingue néanmoins par une approche nettement plus sulfureuse et malsaine du Black Metal Industriel, qui ne semble n’avoir jamais aussi bien porté son nom qu’à l’écoute de ce Login : SataN, conduit d’un bout à l’autre avec originalité et pertinence. L’intelligence qui dirige la composition des douze crachats qui traversent l’album réside dans sa vision ambivalente du black metal industriel. L’aspect black metal est omniprésent, exacerbé par des guitares grasses et dégoulinantes, très raw, fleurant bon le riffing old school qui se permet d’arborer fièrement ses origines thrashisantes en y multipliant les clins d’œil (Tormentor et ses harmoniques grinçantes en est le plus pur exemple), tout en s’inscrivant dans le contemporain avec des sonorités industrielles agressives et dévastatrices.

Login : SataN. Le propos est moderne, les velléités sataniques ne s’articulent pas autour de quelques préceptes moyenâgeux, l’enseignement est plus proche de nous. Le Malin est un partenaire de consommation d’acides et autres psychotropes, et voit son serviteur prêcher l’immonde parole à travers de cette galette très maîtrisée qui fait montre d’un équilibre de tout instant, ne s’enterrant pas dans la brutalité permanente bien au contraire, en cela, il se trouve éloigné des excellents Iperyt pour ne citer qu’eux.

Terriblement vicelard, Blacklodge se voudra tour à tour véloce (le morceau titre et son successeur Subject to Tragedy) puis rampant grâce aux mid tempo qui se glissent ça et là (Redway.org, Satanus Sextion). Loin de rompre l’unité du disque, cette diversité donne toute sa saveur à Login : SataN, glaviot malsain et schizophrène, abordé tout en nuance. Le contraste entre sons distordus, vocaux très dérangés inclus, et la froideur martiale d’une boîte à rythme millimétrée au poil de cul près contribue à la violence intrinsèque de l’album, qui s’autorise même des interludes instrumentaux parfaitement réussis, toujours dans une veine industrielle mais plus atmosphériques, tranchant dans la masse sonore parfois difficilement franchissable de Blacklodge. Pour autant, ces quelques escapades plus paisibles ne se veulent pas apaisantes, et au regard des intitulés desdits morceaux, on peut dire sans sourciller que l’étiquette colle parfaitement au produit. Suicide Tutorial ajoute une nuance mélancolique à l’ensemble tandis que la très explicite W.Y.N.F.S. (pour Whiten Your Nose For Satan) offre une accalmie électro bienvenue mais pas bienveillante à l’explosion de brutalité que T.A.O.S. [The Arrival of Satan] a répandu quelques minutes plus tôt.

En somme, et pour un premier album, Blacklodge a prouvé qu’il savait parfaitement manier le Black Metal industriel, au sens propre du terme. Login : SataN est un album mature et intelligent, hallucinogène et véhément, très urbain, comme une virée dans une zone de friche industrielle dévastée et suffocante. Une certaine imperméabilité exacerbe l’extrémisme musical et philosophique de la formation, qui comme d’habitude dans cette frange du metal extrême, séduira ou laissera indifférent en fonction de vos affinités avec le style.

Néanmoins, les amateurs de Black Metal Industriel, l’authentique, pur et diversifié, charnière entre old-school et modernité, trouveront sans aucun doute de quoi satisfaire leurs plus bas désirs d’annihilation et ne manquera pas de devenir un classique qui repassera plus d’une fois dans votre platine, si ce n’est pas déjà le cas.


1. Login:SataN
2. Subject to Tragedy
3. Satanus Sextions
4. Tormentor
5. Need a Needle to Tap in the Vein
6. The Empress
7. Mors Ultima Ratio
8. Redway.org
9. Suicide Tutorials
10. An Error in Darkness
11. T.A.O.S. [The Arrival of SataN]
12. W.Y.N.F.S. [Whiten Your Nose for SataN]