Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Dark Funeral

Angelus Exuro Pro Eternus

LabelRegain Records
styleBlack Metal
formatAlbum
paysNorvège
sortienovembre 2009
La note de
U-Zine
8.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Avant de commencer à vous parler de cet Angelus Exuro Pro Eternus, il convient de vous résumer la situation dans laquelle je me retrouve. Au départ, c'est ce cher Caacrinolas qui voulait le promo de l'album. Ne sachant pas quoi dire, il l'a, avec bravoure, laissé à notre Själväg qui, ne sachant pas quoi écrire, me l'a refilé. Ne sachant quoi vous proposer, je vous fait part de ces quelques lignes qui exposent bien le fond du problème : comment chroniquer cet album ?

Le gros problème avec Dark Funeral, c'est son évolution quasi inexistante et ce même après une pause de quatre ans et un changement de batteur. Depuis ses débuts, le groupe suédois produit d'album en album son Black Metal chaotique sans concession. Les hymnes à la guerre et les hommages à Satan sont monnaie courantes. La thématique est bien menée grâce à des riffs tranchants, aux martèlements de fûts incessants et à un Emperor Magus Caligula des plus en forme au micro. Angelus Exuro Pro Eternus est un disque de neuf morceaux qui se décompose entre six titres violents et trois mid tempi qui sont de belles réussites. « My Funeral », premier clip sorti, « Demons Of Five » et « In My Dreams » sont des morceaux intenses, accrocheurs, emplis de tristesse et de haine mais surtout qui font un bien fou entre les déferlements de blasts.

Hormis la scission entre les morceaux rapides et les mid tempi, il n'y pas de différence entre chaque morceaux même si chacun aura son préféré. Pour ma part, ce sera le titre éponyme qui est le plus accrocheur avec un refrain, tel une incantation, intense et surtout terriblement prenant. Les autres chansons n'ont pas toujours cette accroche qui les ferait décoller aux première écoutes à part une « Stigmata » qui démarre tranquillement sur un thème entrainant pour se déchainer par la suite et dont le refrain est des plus mémorisables. En fait, pour apprécier cet album quand on est pas le plus grand fan de Dark Funeral qui soit, il faut s'armer de patience pour ne pas voir en cet Angelus Exuro Pro Eternus qu'un simple album bourrin. Après une multitude d'écoutes, on se rend compte pour de bon que Dark Funeral propose une musique qui va plus loin et qui est surtout rempli de hargne et de volonté.

Le travail mené par Lord Ahriman est somptueux en proposant du neuf avec de l'ancien. Toujours ce travail minutieux autour des mélodies qui font souvent mouches ainsi que ses petits soli particulièrement bien sentis tels ceux de « Stigmata » ou « Demons Of Five ». Le nouveau batteur, Dominator (batteur également d'Aeon) réalise une superbe prestation par sa vitesse d'exécution impressionnante. Enfin comment ne pas parler du chant écorché vif et belliqueux de Caligula toujours aussi impressionnant.

Les fans de Dark Funeral ne pourront qu'être ravis par cette sortie qui est une vraie réussit sans pour autant révolutionner le genre. Le talent, la hargne et la conviction du groupe dans ce qu'il fait devront suffire à votre plaisir et qui sait, peut être, convertir quelques amateurs de Black qui essaieront de chercher la subtilité dans la musique a priori bête et méchante de Dark Funeral. La machine suédoise n'est pas prête d'être arrêtée.

1. The End Of Human Race
2. The Birth Of The Vampiir
3. Stigmata
4. My Funeral
5. Angelus Exuro Pro Eternus
6. Demons Of Five
7. Declarations Of Hate
8. In My Dreams
9. My Latex Queen

Les autres chroniques

Album

janv. 1998 U-Zine

Dark Funeral

Vobiscum Satanas