Chronique Retour

DVD

09/12/14 - U-Zine

Pantera

Dimevision Vol.1 : That's The Fun I Have

LabelBig Vin Record
styleHommage !
formatAlbum
paysUSA
sortiemai 2006
La note de
U-Zine
7/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Produit par Vinnie Paul (frère de Dimebag) et Rita Haney (sa femme), Dimevision sortit le 2 mai 2006, est le premier DVD d'une série de 3 volumes faisant office d'hommage au regretté Darell Lance Abbott, plus connu sous le pseudonyme Dimebag Darell. On se souvient tous en effet de la terrible tragédie qui secoua la communauté metallique avec son assassinat un certain 8 décembre 2004... Mais au delà du metal, c'est un individu à la personnalité et au feeling extraordinaire que venait de perdre le monde de la musique. Ce premier volume nous rappelle donc qui étais le personnage, sa façon de vivre et de se comporter avec son entourage; ses goûts aussi bien musicaux que personnels, en s'appuyant pour ca de divers courts métrages réalisés par des proches (ainsi que certains par Dime lui même), le tout sur fond sonore extrait des divers groupes auxquels il prit part dans son existence.

On retrouve naturellement donc dans celui ci du Pantera toutes périodes confondues ("War Nerve", « Slaughter », « Message in Blood », « Live in a Hole »... ), du Damageplan (« Moment of truth », « Reborn »...) et même du Rebel Meets Rebel (une sorte de rencontre improbable entre le métal et la country, avec David Allan Coe au chant, également le dernier témoignage studio de Dime). La plupart de ces vidéos nous montrent des délires plus ou moins inutiles mettant en scène le savoir faire de Dimebag en ce qui concerne la fiesta et l'amusement de galerie général, dans le désordre, destruction de lampes dans une chambre d'hôtel, jets de fusées au réveil et autre feux d'artifices en tout genre... Pas de doute, l'homme étais un vrai déconneur de première classe, et on sent a quel point certaines soirées ont pu influencer son jeu de guitare (écoutez la ressemblance entre les bruits que font les fusées, et certaines notes aigues qu'il produit avec son floyd rose !).

Plusieurs albums photos éparpillés au fur et a mesure du DVD viennent s'ajouter aux quelques interviews (dont une dans la célèbre émission « Headbanger's Ball » présenté par Jamey Jasta) et nombreux extraits live du guitariste, on peut y apercevoir en autre Dime à tout les âges, Sammy Hagar de Van Halen, des membres de Metallica période « Ride the Lightning », des fans... On ne sera pas surprit de ne pas croiser une seul fois Phil Anselmo, Vinnie Paul étant particulièrement en rogne contre ce dernier depuis la séparation de Pantera (et encore plus depuis la mort de Dime). Cependant, ce Dimevision a été conçu spécialement et presque uniquement pour les fans inconditionnels de Dimebag, car d'évidence il n'apportera rien de neuf sur Pantera pour ceux qui possèdent déjà les Vulgar Videos. Presque toutes les performances scéniques sont dédiées a ses riffs et soli, et on peut même reconnaître certains thèmes célèbres exécutés live dés le milieu des années 80, alors qu'il n'est encore qu'un ado, mais qu'on retrouvera sur album studio des années plus tard (la fin de « Floods »...). Autre détail qui vaut le détour, on peut voir Dime s'exercer au chant sur une reprise particulièrement réussi du Seek and Destroy de qui vous savez, et où il réinterprète les couplets avec des bouts de phrases de « Pussy Tignt », morceau de Power Metal (1988)!

Mais il est vrai qu'a part ca, pas grand chose à ce mettre sous la dent pendant la petite heure et quart que dure le DVD, et on aurait aimé davantage de plans tirés de la jeunesse de Dimebag comme cette reprise. Il est par ailleurs bien difficile de comprendre le sens de certaines situations, tant il est compliqué de saisir l'humour typiquement ricain dont font preuves Dimebag et ses potes pour qui ne maitrise pas Shakespeare mieux que lui-même ! En bref, ce Dimevision bien qu'étant loin d'être parfais, a au moins le mérite de nous en apprendre davantage sur qui étais Dimebag, et de nous dévoiler une partie de son univers tout en oubliant pas de nous rappeler a quel point malgré son gros penchant pour la beuverie, il était un musicien d'exception. On espère quand même que les prochains volumes seront plus fournis en extraits lives, et plus cohérent dans le montage mais en attendant, et si seulement vous êtes fan de Dimebag exclusivement, Dimevision est un premier essai honnête qui se regarde exclusivement avec sourire et nostalgie, en sirotant quelques Black Tooths (le cocktail préféré de notre ami!)!

R.I.P brother, remembrance burns forever !


/

Les autres chroniques

Album

juil. 1990 U-Zine

Pantera

Cowboys From Hell

Album

févr. 1992 U-Zine

Pantera

Vulgar Display of Power

Album

mars 1994 U-Zine

Pantera

Far Beyond Driven

Album

mai 1996 U-Zine

Pantera

The Great Southern Trendkill

Album

juil. 1997 U-Zine

Pantera

Official Live - 101 Proof

Album

juil. 2000 U-Zine

Pantera

Reinventing the Steel