Chronique Retour

Album

28/12/18 - Rodolphe

Crawford

5 Majeur

LabelAutoproduction
styleNéo-Metal
formatEP
paysFrance
sortienovembre 2018
La note de
Rodolphe
6.5/10


Rodolphe

Ancien de Spirit Of Metal. Passionné de Grunge, de Post-Grunge et de Metal Alternatif.

Revendiquer l'influence de la Team Nowhere - surtout de nos jours -, peut sembler totalement hors-propos, tant ce collectif, qui a vécu une décennie, est très connoté années 2000 et a bien plus mal vieilli que les productions néo-metal US des années '90 (tant au niveau du son que des thèmes lyriques, d'ailleurs). Pourtant, certains musiciens ont été imprégnés par la musique de groupes tels qu'AqME ou Enhancer et tentent de moderniser leurs références, tout en se réappropiant cet héritage, quitte à s'attirer les foudres d'une partie de la communauté metal. C'est sur le modèle des formations-collectifs de plus de six membres que marchent les Limougeauds de Crawford, en ouvrant leur équipe à des non-musiciens qui les accompagnent lors de leurs tournées.

Lorsque l'on s'intéresse au style de cet EP, on remarque qu'hormis l'univers graphique typiquement américain et les influences de metal hardcore qui ponctuent chacun des titres (Lettre Ouverte ou encore le final du titre Horizontale), la musique, elle, tient davantage de la scène française. Bien sûr, les premiers riffs de Lettre Ouverte ont quelque chose de très Korn, mais côté chant, sur 5 Majeuron nage en plein dans le AqME de l'ère Koma (au niveau du clair), et dans Enhancer en ce qui concerne les parties de chant rappé. Cela dit, dans le sens où Crawford reprend - dans les textes de Crawford Fiesta par exemple - les codes du metal urbain des années 2000, dont ce langage de rue puéril et dépassé qu'affectionnait tant Enhancer sur Street Trash, le groupe tombe, sans le vouloir, dans les travers du néo à la française. Bien qu'il ait délibérement choisi d'intégrer des références plus du tout actuelles au morceau, celui-ci se révèle moins plaisant à écouter que le reste de la tracklist. Si le quatuor ne révolutionne en rien le néo-metal, ses titres sont énergiques et taillés pour la scène. Aussi, on a droit - à notre grande surprise - à quelques changements de rythmes et d'ambiances sur le mélodique et planant Ceux Qui Restent, morceau long de presque sept minutes. Les Français sortent enfin de leur zone de confort et nous offrent une chanson au développement plus sombre qui se termine par des cris hystériques, lancés par Dagi.

Sur un format tel que l'EP, Crawford est dans son élément et l'énergie n'a pas le temps de retomber. L'idée de placer sa musique à la frontière entre les deux scènes (française et américaine) apporte un peu d'originalité au concept. 

 

Tracklist :

  1. Lettre Ouverte (04:09)
  2. Crawford Fiesta (03:18)
  3. Petite Fleur (03:41)
  4. Horizontale (03:39
  5. Ceux Qui Restent (06:40)