Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Facing Death

In Articulo Mortis

LabelAutoproduction
styleBrutal Death
formatAlbum
paysFrance
sortiejanvier 2009
La note de
U-Zine
7/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Facing Death, groupe nous venant d’Epinal et de Moriville (Lorraine), que nos amis de Diluvian, de Dungortheb et de Blame doivent connaître, sort cette année son tout premier album : In Articulo Mortis. Au préalable, depuis sa formation en 2001, les deatheux français nous avaient proposé deux démos, Impie et Mortis. In Articulo Mortis, reprenant les trois titres de la démo Mortis, semble donc bien compléter cette dernière. En parlant de compléter, Facing Death a connu peu de changements de line-up depuis ses débuts car en effet, seul les bassistes se sont succédés. A l’heure actuelle, c’est Nicolas Temmar, alias Tems, ancien guitariste dans Kronos, qui officie dans le groupe à ce poste. En traduction française, In Articulo Mortis signifie « à l’article de la mort ». La question est : est-ce que les 41 minutes de l’album valent le coup de faire face à la mort ?

Le design, très sombre, est classique pour un groupe de death metal : un cimetière dans la pénombre, dans lequel sont incrustés des statues qui prient et des têtes de mort. C’est sobre, efficace, avec écriture blanche lisible et le livret qui s’ouvre en une grande feuille. C’est assez réussi.
Tout d’abord, la première chose que je remarque est que les textes sont écrits en français. C’est un choix qui peut être critiqué, dans l’optique d’une compréhension par les auditeurs étrangers, mais on voit que c’est bien écrit, nous français. Ensuite, sur le plan musical, Facing Death nous offre un death metal classique à la Deicide (de l'époque des frères Hoffman), avec peu d’éléments modernes. In Articulo Mortis garde une bonne unité, notamment grâce à une production réussie et des morceaux qui reprennent tous la même recette : le plat servi par le groupe est composé de titres au tempo rapide, asservis de riffs de guitare réussis qui restent en mémoire, alliés à la voix de Rom très caverneuse. Le blast est omniprésent, ce qui a tendance à m’embêter un peu, mais heureusement, In Articulo Mortis renferme des parties en mid tempo et des breaks headbanguant. Le meilleur exemple qui illustre mes dires est le morceau « Xeroderma », avec sa partie centrale. Hormis cette vitesse effrénée, Facing Death a placé quelques passages qui changent, à des endroits stratégiques : il y a tout d’abord le sample de l’intro, qui revient à la conclusion de l’album, sur le morceau « Peste Noire ». Puis, le début de « Medieval Carnage » à l’introduction lancinante et le sample « Habemus Papam » au début de « Mort Du Pape » agissent comme des pauses (de courte durée) pour reprendre son souffle. Enfin, la partie finale de « Combustion Spontanée » repose sur un riff thrash, ce qui change un peu la donne.

Puis globalement, toujours du point de vue de l'unité de l'album, les deux guitaristes Alain et David jouent à l’unisson (même dans les tapping de « Hypothermie » par exemple), avec Tems le bassiste qui calque son jeu sur le leur. Chacun d’eux a tout de même quelques petits passages seul, annonciateurs de breaks, mais globalement, les trois musiciens à cordes nous envoient à la figure leur jeu brut de décoffrage unifié. C’est donc avec regret que je note l’absence de solo de guitare (à part un petit sur « L’Armée Athée », en fond sonore). Le batteur Maxime est très efficace, à l’aise dans les blasts et les breaks. Il apporte une grande intensité à la musique. Et serait-ce des gravity blasts qu’on entend par moments sur « Combustion Spontanée » ?
Enfin, Rom le chanteur est impeccable durant tout l’album. Tout est en simple voix, en brut avec un coffre imposant. Peut-être qu’à l’avenir, des superpositions de voix apporteraient un petit plus aux nouveaux titres, un peu à la Glen Benton avec des couches de voix criarde/grave par moments.

Bref, Facing Death nous a concocté un premier album plutôt réussi, honorant les dieux du death du début des années 90. C’est très brutal, et les morceaux d’In Articulo Mortis semblent être destinés à faire des ravages en concert. Facing Death est déjà en phase de composition d’un second album, qu’il nous tarde de découvrir, avec peut-être un peu plus d’identité propre au groupe. Décidemment, les Vosges sont un bon vivier de groupes death efficaces !

1. Intro
2. L'Armée Athée
3. Etre Possédé
4. L'Hommoutonie
5. Médieval Carnage
6. Mort Du Pape
7. Xeroderma
8. Combustion Spontanée
9. Hypothermie
10. Dysmorphophobie
11. Peste Noire