News Retour
vendredi 18 novembre 2016 - Nostalmaniac

Pyrenean Warriors Open Air 2017 : nouvelle annonce

Nostalmaniac

Le Max de l'ombre. 29 ans. Rédacteur en chef de Horns Up (2015-2020) / Fondateur de Heavy / Thrash Nostalmania (2013)

Comme vous le savez, la troisième édition du Pyrenean Warriors Open Air se tiendra le samedi 9 septembre 2017 à Torreilles (66) toujours sur le site de Juhègues.

Pyrenean Metal et Horns Up sont fiers de vous annoncer trois nouveaux noms :

METALUCIFER (Heavy/Speed Metal - Japon)

Vu d’ici, on a souvent tendance à résumer le Japon aux sushis, samouraïs et à quelques estampes à l’esthétique fort éloignée de notre culture. Ce serait oublier bien vite une scène musicale qui, du côté des adeptes de métaux lourds, nous a offert au fil du temps des combos à l’esthétique aussi originale que puissante. Pourtant, ils ne sont pas nombreux ceux qui, à l’instar de Loudness ou X Japan, ont pu franchir les océans et encore moins nombreux ceux qui, contre vents et marées, continuent comme Metalucifer à porter haut le drapeau d’un heavy metal classique, ne concédant rien aux effets de mode, préférant toujours et encore les bons riffs menaçants et les refrains universels aux expérimentations plus ou moins réussie. Le groupe créé en 1995 par le frontman Gezolucifer, désireux de s’affranchir de temps à autre d’un Sabbat adorant le black metal, creuse depuis ses débuts un sillon fait de mélodies aiguisées, à la précision chirurgicale, des titres énormes, que l’on a envie de chanter en chœur en agitant la crinière. Le bulldozer japonais ne fait pas dans la dentelle, avançant à grands coups de tronçonneuse sonique et creusant année après année un sillon fait d’hymnes imparables, de morceaux assumant leur côté old-school, de folles cavalcades parfaitement maîtrisées. Les samouraïs du heavy-metal seront de retour en Europe et, pour la première fois, au Pyrenean Warriors Open Air afin de dégoupiller leur viscéral heavy metal.

TERMINUS (Epic Heavy Metal - Irlande du Nord)

Terminus a beau n’être sur la scène heavy que depuis 2012, il n’en est pas moins considéré comme l’un de ses plus beaux fers de lance actuels. Il faut dire que le quintette nord-irlandais sait y faire pour nous balancer des compos qui claquent, hymnes épiques avec section rythmique puissante à souhait, riffs tout droit sortis des années 80, lyrics qui trouvent leurs racines dans la sci-fi, voix aérienne, tout est en place et personne dans le groupe ne semble avoir envie d’en faire trop, l’énergie de l’ensemble suffisant à transformer l’essai. Avec uniquement un album au compteur, « The reaper’s spiral », Terminus est pourtant d’ores et déjà une référence et un nom qui commence à compter. Normal tant ces forgerons de l’enfer savent distiller un heavy metal inspiré et percutant, sachant se faire tour à tour mélancolique ou dévastateur, enivrant ou énergisant. Avec une telle qualité pour un premier opus, il n’y a pas trop de souci à se faire pour la suite… et encore moins avoir d’hésitation avant d’aller secouer sa crinière devant eux lors de la prochaine édition du Pyrenean Warriors Open Air festival

 

HÜRLEMENT (Heavy Metal - Paris)

Par la force des bras et le tranchant des lames en acier, au milieu du sang, des flammes et des larmes, les seigneurs de la guerre font toujours respecter leurs droits, partant à la conquête des terres hostiles accompagnés de leurs hordes métalliques, chœurs fiers de monter au front à grands renforts d’hymnes épiques. Chevauchant leurs montures soniques, les quatre cavaliers de l’apocalypse, réunis sous la bannière Hürlement, mènent depuis dix ans une inlassable quête ponctuée de rythmes implacables, de mélodies agressives qui se parent de mille solos ravageurs, de ces mots qui nous parlent d’un temps où les frères d’armes vivaient ensemble, jouaient ensemble, mourraient ensemble. Hissant haut le pavillon noir de leurs désirs kamikazes, ils nous emportent vers un âge d’or heavy, un temps où les terreurs et tourments pouvaient encore inspirer des envolées lyriques, des mélodies martiales et ô combien enivrantes. Loin de livrer leur dernier combat, les moines heavy de Hürlement croisent le fer une troisième fois histoire de voir si la mort est belle mais du côté de Juhègues, au cœur du magma en fusion du PWOA, c’est une nuit de gala qui les attend, une ronde démoniaque, une orgie sonore, une invitation à lever les épées vers le ciel pour partir à la conquête du monde.


 

Plus d'infos : https://www.facebook.com/pyreneanwarriorsopenair/